Gastronomie et traditions culinaires

5 août 2013

Et si on profitait de l’été pour s’offrir des vacances gastronomiques ? Le circuit cuisine a conquis ses lettres de noblesse. Il est proposé sous plusieurs formes, toutes aussi tentantes les unes que les autres…. On peut, d’abord, tout simplement organiser soi-même des vacances itinérantes qui nous conduiront de bonnes tables en bonnes tables. Le Guide Michelin a été conçu pour cela, au tout début du XX° siècle ! (more…)

Brenwin Guest House

6 juillet 2011
Commentaires fermés sur Brenwin Guest House

Située dans la partie cossue du Cap qui est proche du port, du front de mer et de l’immense Mall commercial, la maison d’hôte Brenwin bénéficie en même temps d’une superbe vue sur le port et de la tranquillité de la petite rue montante où elle se trouve.
La « maison » proprement dite se compose en réalité de deux bâtisses. L’une d’elles est décorée dans un style très anglais, cosy et fleuri, l’autre est plus « africaine », avec des décorations locales (boucliers zoulous, piquants de porc épic).
Toutes les deux offrent des chambres confortables, avec un chauffage d’appoint l’hiver et un ventilateur l’été. Des appartements sont aussi disponibles.

Une petite piscine ombragée a été installée dans le jardin, autour de laquelle on peut tranquillement se reposer dans une chaise longue. (more…)

Le Cap, une des villes les plus dangereuses du monde ?

12 juin 2011

B.I.G. cargo devant Table Moutain au capJe me souviens d’un voyage en Afrique du Sud, en 2001. A l’époque, Johannesbourg était tellement plus dangereuse que le Cap. A l’époque, le Cap c’était la ville refuge, celle qui était plus ouverte que le reste de l’Afrique du Sud aux autres cultures, plus mélangée grâce à l’apport des Malais du Cap (mmm… leur merveilleuse cuisine), des juifs, et des tous les habitants de passage de cet immense port.

En 2000 toute l’Afrique du Sud avait la réputation d’être dangereuse. Dans toute l’Afrique du Sud, il valait mieux ne pas traîner en ville à la nuit tombée, et même en plein jour, les boutiques et restaurants donnant sur rue avait une solide grille qu’on vous ouvrait quand vous demandiez à entrer.

Ce fut un choc de découvrir cette insécurité. D’aller dîner dans un restaurant du centre ville, et de le voir, à notre arrivée, négocier le retour avec le taxi, venir nous prévenir quand le taxi nous attendait dans la rue, et exiger qu’il prévienne, une fois que nous avions été déposées à bon port. Le reste de la semaine, avant de partir vers l’intérieur des terres, fut plus tranquille. Nous étions dans une maison d’hôtes, dans le quartier relativement privilégié de Green Point, et nous allions à pied vers la plage, ou le centre commercial du Waterfront (en périodes de soldes… que de tentations). Même en rentrant la nuit, nous ne nous sentions pas menacées, et notre hôtesse nous avait confirmé que nous ne risquions rien. (more…)